Articles avec #messages tag

Publié le 25 Mars 2015

Prière et méditation pour la paix...
Amma dit que lorsque dix personnes se réunissent et font des pratiques spirituelles, dix fois plus de vibrations spirituelles sont créées dans l’atmosphère et chacun des participants reçoit dix fois plus de bénéfices.

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 11 Août 2014

lundi 11 août 2014

« Quand vous allez dans la nature, essayez de prendre conscience de la présence de tous les esprits qui la peuplent et qui existaient déjà bien avant l’apparition de l’homme sur la terre. Parlez-leur, émerveillez-vous du travail qu’ils accomplissent dans les lacs, les rivières, les forêts, les montagnes, les nuages, etc… Et demandez-leur aussi d’apporter leur aide à tous les êtres humains qui travaillent pour que l’amour, la lumière et la paix règnent enfin sur la terre.
Par leur action politique, économique, sociale, les humains croient être les seuls à pouvoir intervenir dans la marche du monde. Non, dans cet organisme vivant et conscient qu’est la nature et auquel nous appartenons, une multitude d’entités sont prêtes à contribuer à l’évolution de l’humanité. Les quatre éléments, la terre, l’eau, l’air et le feu, ont juré devant l’Éternel d’aider ceux qui travaillent à devenir des créatures de paix, d’harmonie, de beauté. Alors, où que vous alliez, pensez à vous adresser à tous ces esprits qui peuplent la nature, jusqu’au soleil et aux étoiles, et demandez-leur de venir participer à l’avènement d’une ère nouvelle.  »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 6 Avril 2014

Le Parfum de Son Enseignement

 

          Les enseignements de Baba couvrent de nombreux points de vue, et ressemblent tout d’abord à un résonant ‘Oui!’ motivant le monde entier vers tous les chemins spirituels légitimes et les vérités basiques soutenant toutes les religions.  La plus grande partie de Ses enseignements s’orientent sur l’amour – l’amour pour Dieu et pour tous les êtres – comme étant le corps essentiel de la spiritualité.  “Commencez le jour dans l’Amour.  Remplissez le jour avec de l’Amour.  Finissez le jour dans l’Amour.  Ceci est la voie vers Dieu!”  Et cet amour doit-être donné à tout le monde, toujours, sans exception: “Aimez tout le monde, servez tout le monde!  Aidez toujours, ne blessez jamais!”

          Cependant, alors que j’explorais Ses enseignements plus profondément, je découvris qu’Il est aussi un maître de la philosophie advaitique, et un habile orateur pour exposer la voie de jnana (la voie de la sagesse Atmique).  “L’intérêt principal de la vie humaine est d’acquérir la connaîssance de l’Atman.  Ceci est la véritable Purusharta [but de la vie, éffort].  La vie humaine se trouvera complète seulement si ce but est réalisé.”[25]  Les approches variées sont magnifiquement contenues dans Ses discours, où la dévotion et l’intégration Atmique se voient données la même importance.

          Baba insiste aussi sur la pratique de ce qu’Il appelle les cinq principales valeurs humaines, nommément: Amour, Vérité, Paix, Action Juste, et Non-Violence.  Dans nombre de Ses discours, Il nous engage à dédicacer toutes nos actions à Dieu et vivre d’un inépuisable service désintéressé pour l’humanité.  Il donne également grande importance à la pratique de la sympathie, et l’utilisation d’un language agréable en toutes circonstances, disant “Vous ne pouvez pas toujours obliger, mais vous pouvez toujours parler obligeament.”  Baba préconise la méditation quotidienne pour tous, et la répétition des Noms de Dieu avec amour, la pratique des chants dévotionnels, et la pratique de voir et servir Dieu à l’intérieur de chacun, pointant en particulier sur le rappel continuel de la Divine Réalité.  “La spiritualité signifie l’attention/présence constamment intégrée.”

          Fait intéressant, Il n’encourage pas Ses dévots non-Hindous à devenir Hindous, mais plutôt, à utiliser Ses enseignments pour devenir les meilleurs Chrétiens, Juifs, Musulmans ou Boudhistes qu’ils peuvent-être.  Beaucoup des chants de dévotions chantés aux ashrams de Baba contiennent les noms d’Allah, Jésus, Zaratoustra, Mahavir, Moïse, Guru Nanak et Boudha, sans compter les noms des Avatars Hindous.  Cela semble être une façon claire de déclarer ‘Ecoute, Ô monde!  Le Seigneur est Un!’

 

“Il n’y a qu’une seule religion, la religion de l’Amour.

Il n’y a qu’une seule caste, la caste de l’humanité.

Il n’y a qu’un seul language, le language du Cœur.

Il n’y a qu’un seul Dieu, et Il est omniprésent.”

 

          Afin d’aider à la réalisation de Ses enseignements primordiaux – le fait que nous sommes Dieu – Il recommande l’utilisation du mantra ‘So Ham’ (signifiant “Je suis Lui”, ou “Je suis Dieu”).  Il a également offert à Ses dévots cette maha-affirmation:

 

Je suis Dieu!  Je suis Dieu!  Je ne suis pas différent de Dieu!

Je suis l’Absolu éternel indifférentié!

Négativité et anxiété ne peuvent pas m’affecter.

Je suis toujour content.  La peur ne peux pas me pénétrer.

Je suis Satchidananda!  Je suis pure Existence, Connaîssance, et Béatitude.

Je suis omnipotent!  Je suis Tout-Puissant; rien n’est impossible pour Moi!

Je suis omniscient!  Je connais Toutes Choses; il n’y a rien qui me soit inconnu!

Je suis omniprésent!  Je suis partout présent.  Je nourris cet univers!

Je suis Krishna!  Je suis Christ!  Je suis Boudha!

Je suis Sai!  Je suis Sai!  Je suis Sai!

Je suis Dieu!  Je suis Dieu!  Je suis Dieu!

 

(Essayez de répéter cela dix fois par jour et voyez à quelle vitesse votre vie change…!)

 

Le Parfum de Son Enseignement

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2014

Voir lien suivant : http://thierry.laurent9.free.fr/

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2014

www.prosveta.com

dimanche 19 janvier 2014

« Quand vous parvenez à réaliser véritablement l’harmonie en vous, votre seule présence apporte à tous quelque chose de précieux dont vous ne pouvez pas mesurer l’influence. Même si vous restez inconnu, caché, l’amour et la lumière qui émanent de vous sont recueillis par des entités invisibles qui s’en nourrissent, et ces entités peuvent aussi les transporter très loin pour sauver des créatures qui appellent à l’aide.
Dans son immense sagesse, l’Éternel n’a rien laissé d’inutile. Quand des personnes se rencontrent pour prier, méditer ensemble, combien d’esprits viennent puiser auprès d’elles des quintessences qui serviront à la guérison des maux de l’humanité ! Pensez-y, et tout à coup votre existence prendra une signification nouvelle. »

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQnaFHD2qdtDzexFyyvNhVi8gosRKrg2h1vZh0dHLIWtB-SXwba
 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 30 Décembre 2013

Nous devons d’abord le vouloir

 
 
C’est facile de parler de l’humilité, mais parfois difficile de pratiquer, parce que nous sommes tellement pris par cette fierté qui nous donne l’impression d’être au-dessus de tout le monde. Si nous voulons vraiment changer quelque chose, si nous voulons vraiment lâcher cette fierté, ça arrivera, mais nous devons d’abord le vouloir.
 
-Sri Swami Vishwananda-

Tout le monde est spécial

 
 
Très souvent, vous verrez que parmi tous ces gens qui jugent tout le temps, nombreux sont ceux qui se considèrent comme étant très spirituels et qui ont une très haute opinion d’eux-mêmes. C’est donc comme cela que la fierté nous fait penser que nous sommes très importants et que nous sommes très spéciaux. Cependant, tout le monde est spécial ! Nous sommes tous porteurs de cette même lumière, alors tout le monde est spécial.
 
-Sri Swami Vishwananda-

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 12 Décembre 2013

 
 
3. Texte de décembre. Prier et pleurer pour Dieu
Belle fin d’année… belles fêtes pleines d’Amma et d’amour…
Amma est généralement désolée en voyant le chagrin de ses enfants. Mais pour
certains son coeur ne fond pas, parce qu’elle se dit : « Cette personne est
égoïste.
Que d’argent et d’énergie elle dépense pour des choses illusoires ! Pourquoi
Amma devrait-elle faire un sankalpa pour ceux qui ne sont pas capables de
renoncer a un seul plaisir égoïste ? » Voila pourquoi certains n’obtiennent pas
ce qu’ils désirent.
Comment Amma pourrait-elle répandre sa compassion sur ceux qui me nent une
vie comple tement égoïste ?
Ce qui fait fructifier le sankalpa d’Amma, ce sont les prie res et les bonnes
actions de ses enfants. Sans cela, même si Amma prend une résolution en leur
faveur, ils n’en recevront pas les bienfaits. La chaîne de télévision émet des
programmes mais nous ne pouvons les regarder que si nous réglons notre poste
sur la bonne fréquence. Ainsi, il faut régler le mental sur le monde de Dieu pour
en recevoir le moindre bienfait.
Essayez de faire un seul pas vers l’Être suprême et vous verrez combien Il en
fera vers vous ! Ceux qui renoncent vraiment a l’égoïsme, font de bonnes
actions et prient comme il convient, n’auront pas a affronter la souffrance.
Mes enfants, priez avec amour et dévotion. Votre coeur devrait fondre dans la
prie re. On conside re parfois les larmes comme une faiblesse. Mais verser des
larmes pour obtenir la vision de Dieu n’est absolument pas une faiblesse. L’éclat
de la bougie augmente a mesure qu’elle fond. Les larmes sont un moyen facile
d’ouvrir le coeur. Les larmes balayent les impuretés du mental et nous en tirons
de la force. Pleurer pour des choses illusoires est en revanche une
faiblesse qui nous vide de notre énergie. Pleurer par anxiété pour les choses que
nous désirons obtenir demain est une faiblesse. Quand vient le moment d’agir,
les pleurs nous ont vidé de notre force et nous tombons malade.

Si par contre nous versons des larmes pour Dieu, nous y gagnons de
l’enthousiasme, de l’énergie et la paix.
Le but de la foi en Dieu, le but de la prie re, ce n’est pas d’atteindre le Ciel
apre s la mort. Certains affirment que les maîtres spirituels et les ashrams
encouragent la superstition et n’attirent que les naïfs. Mais ceux qui font de
telles déclarations ne comprennent pas la vérité ; ils manquent d’intelligence.
C’est leur mental qui est déformé. Les maîtres spirituels nous enseignent
comment transcender les faiblesses du mental, comment veiller a ne pas
troubler l’harmonie de la vie. Les ashrams sont des centres qui répandent cet
enseignement.
Dans la construction, on utilise du béton armé pour renforcer les murs de
soute nement. Sans cela, les bâtiments s’ef- fondreraient. La foi en Dieu est
comparable a ce béton armé. La foi renforce notre mental qui est faible. Si nous
avons la foi,
nous ne pleurons pas pour des choses illusoires et elles ne nous font pas perdre
la tête. Les journaux rapportent chaque jour de nombreux suicides. Dans la
plupart des cas, ce ne sont ni des proble mes de santé ni des proble mes
financiers qui motivent cet acte. La cause, c’est un manque de force mentale. Si
nous parvenons a développer une foi authentique en Dieu, cette faiblesse
disparaîtra. La foi apaise le mental et nous permet de surmonter des difficultés
mineures sans succomber.
Donc, mes enfants, prenez totalement refuge en l’Être suprême, en Dieu.
Apprenez a utiliser votre mental correcte- ment et vous ne connaîtrez pas la
tristesse. Tout le nécessaire viendra a vous. S’il en allait autrement, venez le
dire a Amma ! Mais c’est impossible car Amma parle d’apre s une longue
expérience personnelle.

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2013

www.prosveta.com

lundi 28 octobre 2013

« Chaque matin, au réveil, pensez à regarder dans votre boîte aux lettres intérieure pour découvrir les messages qui y ont été déposés pendant votre sommeil. Pendant le sommeil, en effet, l’âme se dégage du corps ; elle part dans le monde invisible où elle voit et apprend beaucoup de choses. Lorsqu’elle revient, ce savoir s’imprime dans le cerveau du dormeur qui, au réveil, conserve le souvenir d’avoir fait certaines expériences, reçu certains avertissements ou conseils lui indiquant la conduite à tenir pendant cette nouvelle journée, et même au-delà.
Quelques-uns parmi vous diront peut-être : « Mais pourquoi cela ne m’arrive pas à moi ? Je ne me souviens de rien. » C’est parce que votre cerveau n’est pas encore assez bien organisé pour recevoir les empreintes, les images, les révélations que l’âme rapporte de ses voyages dans le monde invisible. Vous devez l’y préparer par une vie harmonieuse. Ainsi, peu à peu, vous arriverez à connaître les expériences que votre âme aura faites pendant le sommeil. »


Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 8 Mai 2013

https://encrypted-tbn1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQfDof4pkjt8OhSmDeyahOjU-pWZd46L9t7dV8JJ9xNoNh9VUESIg

 

Extrait du Voyage Sacré de Swamini Krishnamrita
L’exemple d’Amma….
Amma ne prenait même pas une respiration sans penser à Dieu. Jour et nuit, elle s’efforçait
garder le souvenir de Dieu en répétant Son nom et en visualisant dans son coeur Sa forme si
précieuse.
Elle ne faisait pas un pas sans répéter le nom du Seigneur. Si elle oubliait, elle faisait un pas
en arrière et avançait de nouveau en répétant le mantra.
Quand elle s’amusait à plonger, elle faisait le voeu de répéter un certain nombre de fois le
nom du Seigneur avant de remonter à la surface pour respirer.
Amma se consacrait entièrement à son but : garder le souvenir constant du Seigneur.
A l’âge de six ou sept ans, Amma s’interrogeait déjà sur le sens de la vie. Certains ne se
posent la question qu’à la fin de leur vie, après avoir passé toute leur existence à chercher le
bonheur dans le monde.
Tandis que les autres enfants jouaient, la petite Soudhamani se demandait pourquoi il y avait
tant de souffrance dans le monde.
Soudhamani faisait le tour des maisons du village et récoltait des épluchures de légumes et
des restes de gruau de riz pour nourrir les vaches appartenant à sa famille. Au cours de ces tournées, elle voyait les malades et les vieillards qui vivaient dans certaines de ces maisons et elle se rendait compte que leurs enfants ne s’occupaient pas bien d’eux. Ils lui racontaient que leurs enfants les vénéraient autrefois et priaient pour qu’ils vivent longtemps et en bonne santé, promettant de s’occuper d’eux quand ils seraient vieux. Mais ensuite, occupés à mener leur propre vie, ils avaient oublié leur promesse et laissaient leurs parents se débrouiller seuls ou même souvent les maltraitaient. Amma, qui n’était alors qu’une petite fille, conduisait ces vieillards chez elle, leur donnait un bain chaud, lavait leurs vêtements dans l’étang de la famille et les nourrissait. Elle les ramenait ensuite chez eux. Si ses parents la voyaient, elle était sévèrement réprimandée ou même battue. Mais aucune parole, aucune punition ne l’arrêta jamais, tant son coeur compatissant était touché par la souffrance d’autrui.
Le village était pauvre et beaucoup de villageois étaient malades ou indigents. En voyant
leurs problèmes et leurs difficultés, Amma réfléchissait et se demandait quel était le sens de la vie.
Amma dit qu’elle voulait même sauter dans le feu pour mettre fin à ses jours, tant la souffrance
qu’elle voyait partout lui était intolérable.
Comme elle en appelait sans cesse à Dieu, en demandant pourquoi toute cette souffrance
existait, une voix intérieure finit par lui révéler que les gens souffraient à cause de leur karma, c’està-dire des actions injustes qu’ils avaient accomplies dans cette vie ou dans des vies antérieures. Le résultat de ces actions leur revenait sous la forme de souffrance. Mais si leur destinée (karma) était de souffrir, Amma avait le sentiment que son devoir était d’essayer de soulager leurs souffrances. Si en marchant nous découvrons quelqu’un qui est tombé dans un fossé, nous ne pouvons pas passer notre chemin en disant qu’après tout, c’est son karma. Nous devons lui tendre une main secourable et l’aider à en sortir, tel est notre devoir. Après cette révélation, Amma s’est toujours efforcée de soulager la souffrance des êtres humains et de les réconforter.

                                                                              https://encrypted-tbn3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSDEGVl84-sZy4Xm4wILvbaGAQ0bw41N0hPjxOiJ0KE8l1qP5bs

Voir les commentaires

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #MESSAGES

Repost 0

Publié le 16 Mai 2012

Eveillez-vous 4                                                            Texte N 7 Mai 2012

1ème chapitre

 

L'un des résidents s'approcha d'Amma et se tint près d'Elle, comme s'il avait quelque chose à dire. Comprenant son désir, Amma s'arrêta devant lui.

«Amma, les gens dénigrent Amma et l'Ashram; ils jasent et racontent des choses insensées. Ils prétendent qu'il n'est pas convenable qu'Amma étreigne les gens. Comment pouvons-nous leur faire comprendre qu'Amma est Un avec l'Être Suprême?» demanda-t-il.

Amma répondit: «Ceux qui sont destinés à savoir sauront et comprendront. Quant aux autres, l'idée d'une Mère qui considère tous les êtres comme Ses enfants ne leur est pas familière. Bien qu'ils critiquent Amma, Elle ne les blâme donc pas. Fils, ils sont ainsi. Ils ne peuvent être autrement. C'est leur nature.

 

L'essence peut être utilisée aussi bien pour faire fonctionner une voiture que pour incendier une maison. Ceux qui utilisent l'essence comme combustible ne souhaitent que détruire. Ils ne prennent pas en compte l'aspect créateur de l'essence. La plupart des gens n'aiment que pour des motifs égoïstes et ignorent tout de l'amour inconditionnel d'Amma. Ils ne savent pas que l'amour peut devenir vaste jusqu'à embrasser l'univers tout entier.

 

Ils ne connaissent qu'une capacité limitée d'aimer. La vie d'Amma est consacrée à donner le bonheur et la paix aux gens, mais ils ne le comprennent pas. Une aiguille peut être utilisée pour assembler et coudre des objets aussi bien que pour blesser quelqu'un. Les gens vivent au milieu de trop de conflits et de divisions. Le but d'Amma est d'unir le cœur des gens à Dieu, de les rendre uns avec Lui. Mais ceux qui dénigrent l'Ashram cherchent à blesser et à nuire.

Les gens jugent selon leurs dispositions et tendances mentales, qui sont limitées. A cause de ces limites, leurs jugements sont la plupart du temps erronés et ils passent à côté de l'essentiel.

 

Dans une plante possédant une grande valeur curative aux yeux d'un médecin ayurvédique, celui qui récolte de l'herbe pour les vaches ne voit que du fourrage. De même, les gens diffèrent en fonction de leurs samskaras (conditionnements) individuels. Chacun voit et juge le monde à travers les lunettes de ses vasanas (tendances accumulées). La couleur des verres varie selon les tendances de la personne mais chez tous l'identification avec ces vasanas est si forte que leurs jugements, et leurs jugements seuls, leur semblent corrects. Ceux qui sont plongés dans l'ignorance, dépourvus de connaissances ou même de tendances spirituelles, ne peuvent voir ni comprendre ce que fait Amma. Ils vivent dans une ignorance totale et ne soupçonnent pas qu'il existe autre chose. Prions le Seigneur de leur pardonner. Mais ceux dont le destin est de savoir viendront, surmontant tous les obstacles.»

 

«Amma, quel facteur oblige ces gens à vivre dans l'ignorance? Pourquoi sont-ils aveugles? Quel est le voile qui recouvre leur vision?» demanda le résident.

«Rien d'extérieur ne voile leur regard, c'est leur propre mental qui fait écran.» répondit Amma. «Le mental bouillonnant de pensées est ignorance; le même mental dépourvu de pensées est Atman, le Soi. Les gens sont identifiés au corps au point de manquer la Réalité, le Principe Essentiel. Ils voient les vagues et oublient l'océan. Ils ne voient que les nuages et la vaste étendue du ciel leur échappe. Ils voient la fleur et en tombent amoureux, mais négligent la plante. Les vagues vont et viennent, apparaissent et disparaissent, mais l'océan demeure immuable. Cette vérité s'applique aussi aux nuages dans le ciel et à la fleur sur la plante. Les gens passent à côté de la Réalité, du Substrat, qui est le Principe de Vie, et c'est une perte immense. Oublier cela, c'est la perte suprême.

 

La dualité n'existe qu'aussi longtemps que vous êtes identifié au corps. Lorsque cette identification est transcendée, toute dualité disparaît. Dans l'état d'Unité Suprême, le pot (le corps) casse, et l'espace à l'intérieur du pot se fond dans l'espace tout entier. Il n'y a plus de conditionnement; l'Un seul existe. Toutes les différences telles qu'homme et femme, robuste et malade, riche et pauvre, beau et laid, pur et impur, s'évanouissent. Votre vision, votre expérience vous révéleront alors l'électricité plutôt que l'ampoule, le ventilateur ou le frigidaire, qui tous fonctionnent grâce à l'électricité. Lorsque cela se produit, comment peut-on alors dire: «Je ferai ceci, mais pas cela» ou «Je ne recevrai que les femmes, pas les hommes»? Dans cet état d'absolue non-identification avec le corps, toutes les différences s'évanouissent.»

Voir les commentaires

Rédigé par SEVA BABA

Publié dans #MESSAGES

Repost 0