établir entre eux des liens fraternels grâce auxquels ils forment une unité. »

Publié le 30 Mars 2014

  dimanche 30 mars 2014  « Si certaines personnes ne veulent pas faire l’effort de s’harmoniser avec les autres, c’est qu’elles craignent d’être absorbées par la collectivité. Non, chacun est un individu bien distinct, mais tout en conservant son propre caractère, sa propre façon d’être, il doit travailler pour l’unité. Regardez les cellules de l’organisme, elles ne sont pas identiques et elles ne remplissent pas les mêmes fonctions : une cellule du cœur n’est pas une cellule de l’estomac, chacune garde son individualité ; mais leurs affinités, leurs liaisons créent entre elles cet état d’harmonie que l’on appelle la santé. Est-ce tellement difficile à comprendre ? On n’a pas à demander à un noir de devenir blanc, à un musulman ou à un bouddhiste de devenir chrétien. Dans le passé, la chrétienté a envoyé des missionnaires pour convertir tous les peuples de la terre, et de quelles violences, de quelles tragédies cela s’est accompagné ! Tous les croyants, comme tous les humains, doivent garder leurs particularités, leurs différences, mais en même temps établir entre eux des liens fraternels grâce auxquels ils forment une unité. »  Omraam Mikhaël Aïvanhov

dimanche 30 mars 2014 « Si certaines personnes ne veulent pas faire l’effort de s’harmoniser avec les autres, c’est qu’elles craignent d’être absorbées par la collectivité. Non, chacun est un individu bien distinct, mais tout en conservant son propre caractère, sa propre façon d’être, il doit travailler pour l’unité. Regardez les cellules de l’organisme, elles ne sont pas identiques et elles ne remplissent pas les mêmes fonctions : une cellule du cœur n’est pas une cellule de l’estomac, chacune garde son individualité ; mais leurs affinités, leurs liaisons créent entre elles cet état d’harmonie que l’on appelle la santé. Est-ce tellement difficile à comprendre ? On n’a pas à demander à un noir de devenir blanc, à un musulman ou à un bouddhiste de devenir chrétien. Dans le passé, la chrétienté a envoyé des missionnaires pour convertir tous les peuples de la terre, et de quelles violences, de quelles tragédies cela s’est accompagné ! Tous les croyants, comme tous les humains, doivent garder leurs particularités, leurs différences, mais en même temps établir entre eux des liens fraternels grâce auxquels ils forment une unité. » Omraam Mikhaël Aïvanhov

Rédigé par SEVABHAJAN

Publié dans #SAGESSE

Repost 0
Commenter cet article